03 87 38 41 79 contact@nbsfrance.com

C’est une certitude que beaucoup d’entre nous partagent : une école de commerce, ça coute cher ! Le coût moyen d’une année scolaire en école de commerce s’élève à 11197 euros en 2020 (source L’Étudiant). En cinq ans, elles ont augmenté leurs frais de 1900 euros. Alors existe-t ’il des solutions pour ne pas vider ses économies ou bien celles de ses parents ? Comment faire si je ne peux pas obtenir une bourse ? Ou encore si je ne veux pas avoir recours à un prêt étudiant ? Car à ces coûts s’ajoutent généralement les frais d’hébergement, de transport, etc…

Alors comment permettre à tous de suivre le cursus de son choix ?

L’ALTERNANCE ! C’est cette voie que nous avons choisie pour notre Business School à Metz pour tous nos cursus de formation. Véritable outil de professionnalisation, ce cursus permet de suivre une scolarité sans frais et même de percevoir un salaire !

 

Quels sont les différents modes d’alternance ?

Dans le cas du contrat de professionnalisation et du contrat d’apprentissage, l’école est financée par les entreprises. Il n’y a donc aucun frais de scolarité ou d’inscription à prévoir.

Le contrat de professionnalisation :

Il s’adresse aux personnes de 16 à 25 ans, aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique, de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) et aux personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion. Il peut être conclu dans le cadre d’un contrat à durée déterminé et à durée indéterminée.

La loi impose une rémunération minimale indexée sur le Smic. La rémunération minimale varie selon l’âge et le niveau de qualification du salarié.

Ce contrat peut être renouvelé une fois si le bénéficiaire ayant obtenu la qualification visée prépare une qualification supérieure ou complémentaire.

Pour en savoir plus sur le contrat de qualification : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15478

Le contrat d’apprentissage :

Il s’adresse aux personnes de 16 à 30 ans (29 ans révolus). Dans certains cas, il n’y a pas de limite d’âge (travailleur handicapé, création ou reprise d’entreprise). La durée peut varier de 6 mois à 3 ans selon le diplôme préparé. La rémunération dépend de l’âge de l’apprenti.

En savoir plus sur le contrat d’apprentissage : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2918

Les salarié.e.s en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage ont le même statut qu’un salarié « normal » et jouit des mêmes droits. Ils disposent donc de 30 jours de congés payés annuels à raison de 2.5 jours de congés par mois travaillé.

Bon à savoir : un.e apprenti.e bénéficie de 5 jours de congés supplémentaires pour la préparation des examens.

 

Le stage de longue durée

Vous pouvez avoir recours à un stage de longue durée si, par exemple, vous choisissez une entreprise au Luxembourg pour réaliser votre alternance. Il est validé par une convention tripartite entre une entreprise, un stagiaire et l’établissement qui dispense la formation.

Dans ce cas, les frais de scolarité sont à prévoir. N’hésitez pas à nous contacter pour connaître les montants. Cependant, vous pourrez percevoir une gratification qui vous permettra de financer vos études. Elle est obligatoire pour tout stage d’une durée supérieure à deux mois.

Vous l’aurez compris, il existe donc des solutions pour intégrer une école de commerce sans se ruiner !

Pour plus d’informations sur les aides et financements possibles, n’hésitez pas à nous contacter au 03 87 38 41 79 ou par mail à contact@nbsfrance.com

%d blogueurs aiment cette page :