03 87 38 41 79 contact@nbsfrance.com

Dans le cadre de la journĂ©e citoyenne, voici un projet Ă©tudiant : un article sur nos compagnons pour la vie dans le cadre de la lutte contre l’abandon et la maltraitance des animaux rĂ©digĂ© par nos BTS : HUGO LEMOINNE, JULES DOSCH, MALO RICHARD, LENY COUTIN et GABRIEL REINERT !

L’abandon et la maltraitance des animaux est un sujet qui nous tient Ă  cƓur. Ce sont des sujets trop peu abordĂ©s, mais qui sont pourtant trĂšs sĂ©rieux et importants. En effet, plus de 100 000 animaux sont abandonnĂ©s chaque annĂ©e en France dont 60% en Ă©tĂ©. Les animaux les plus concernĂ©s sont les chiens et les chats avec une hausse de 20% pour les chats et 6,5% pour les chiens.

Les causes principales de l’abandon et de la maltraitance des animaux sont diverses :

‱ Les portĂ©es non dĂ©sirĂ©es (15,3%)
‱ La fin de la pĂ©riode de chasse (12,6%)
‱ Comportement problĂ©matique de l’animal (10%)
‱ ProblĂšme financier (vĂ©tĂ©rinaire… 10,7%)
‱ Perte d’intĂ©rĂȘt envers l’animal (9,8%)
‱ DĂ©mĂ©nagement (8,9%)

Pour rappel, selon service-public.fr :

Les responsables de mauvais traitements envers un animal domestique encourent 750 € d’amende
‱ 2 ans de prison et 30 000 € d’amende pour sĂ©vices grave et de cruautĂ© ;
‱ 450 € d’amende pour atteinte involontaire Ă  l’intĂ©gralitĂ© ou Ă  la vie d’un animal ;
‱ 1 500 € d’amende pour atteinte volontaire Ă  l’intĂ©gralitĂ© ou Ă  la vie d’un animal ;
‱ 3000 € en cas de rĂ©cidive

Les foyers de refuges sont submergés par les animaux abandonnés en trop grand nombre par rapport aux nombres de places que contiennent les foyers.
Parfois, certains propriĂ©taires se retrouvent contraints d’abandonner leur animal. Il est alors essentiel de s’adresser Ă  un refuge, qui veillera Ă  prendre l’animal en charge dans les meilleures conditions et Ă  lui retrouver une famille. MalgrĂ© cela, les animaux ne devraient en aucun cas ĂȘtre abandonnĂ©s, c’est une responsabilitĂ© Ă  assumer comme un enfant. On porte de l’amour Ă  l’animal, pourquoi l’abandonner… ?

En ce qui concerne la maltraitance des animaux, il est important de rappeler les mesures prévues en cas de maltraitance animaliÚre :
‱ De priver de nourriture ou de l’abreuvement nĂ©cessaires Ă  la satisfaction des besoins physiologiques propres Ă  leur espĂšce et Ă  leur degrĂ© de dĂ©veloppement, d’adaptation ou de domestication ;
‱ De les laisser sans soin en cas de maladie ou de blessures ;
‱ De les placer et de les maintenir dans un habitat ou un environnement susceptible d’ĂȘtre, en raison de son exiguĂŻtĂ©, de sa situation inappropriĂ©e aux conditions
climatiques supportables par l’espĂšce considĂ©rĂ©e ou de l’inadaptation des matĂ©riels, agencements utilisĂ©s, une cause de souffrance, de blessures ou d’accidents ;

Les signes de maltraitance et de négligence :

Certains signes sont Ă©vidents. Un animal battu, cela ne trompe pas et ça se voit… Malheureusement, les cas les plus courants de maltraitance sont dus Ă  la nĂ©gligence, ce qui est plus compliquĂ© Ă  percevoir. Si vous remarquez que des animaux sont dĂ©laissĂ©s pendant de longues pĂ©riodes, sans soins, qu’ils sont trop maigres, qu’ils n’ont ni accĂšs Ă  l’eau, ni Ă  de la nourriture, ni Ă  un abri, ou que cet abri accumule des matiĂšres fĂ©cales ou des urines, c’est qu’ils sont nĂ©gligĂ©s.

Terroriser des animaux est aussi une forme de maltraitance. Tout comme le manque de soins vĂ©tĂ©rinaires en cas de blessure ou de maladie. Les soins vĂ©tĂ©rinaires sont bien entendu coĂ»teux, mais il y a tout un tas d’options qui permettent d’allĂ©ger ces frais.

En France, de nos jours, la plupart des personnes ont peur d’appeler pour dĂ©noncer ces Ă©vĂ©nements… Si tu constates cela, il est ultra important que tu appelles la police ou que tu contactes des associations et ainsi tu pourras collecter des preuves…

Nos compagnons pour la vie : ce qu’il faut faire

Lorsque tu contactes la police, ils te demandent des preuves. Prends des notes, des photos, essaye d’identifier les problĂšmes. Date chaque note et note aussi les jours oĂč tu as appelĂ© les autoritĂ©s. Si tu peux, recueille des tĂ©moignages de ton entourage, du voisinage. Évidemment, ne te mets pas en danger lors de cette enquĂȘte en sous-marin. Sois le plus discret possible. N’empiĂšte pas sur les propriĂ©tĂ©s privĂ©es, et n’enfreins pas la loi. Tes preuves n’auraient plus de valeur lĂ©gale. Lutter contre la maltraitance animale est un travail de longue haleine.

Cela nĂ©cessite du temps et de l’implication, mais tu n’as pas Ă  le faire seul. Il y a de nombreuses organisations et associations qui s’occupent de cela. N’hĂ©site pas Ă  prendre contact avec elles.

Comment identifier un cas de maltraitance sur un animal ?

La maltraitance animaliĂšre est parfois trĂšs dure Ă  dĂ©tecter
 Il peut ĂȘtre facilement dĂ» Ă  de la maladresse ou de l’inattention. Ce qui n’empĂȘche pas la maltraitance, menant Ă  des sanctions. Le propriĂ©taire d’un animal (toutes espĂšces confondues) se doit de respecter plusieurs obligations Ă  l’égard de son animal. Il faut s’assurer qu’il soit :
exemple : dĂ©saltĂ©rĂ© par de l’eau fraĂźche et renouvelĂ© rĂ©guliĂšrement dans un rĂ©cipient propre

Si l’animal est enfermĂ© dans un local, celui-ci doit ĂȘtre suffisamment :
exemple : aéré, éclairé, sec, imperméable et désinfecté

Si le chien est attaché, il doit porter un collier à sa taille, la chaßne ne peut faire office de collier. La chaßne et le collier doivent :
exemple : ĂȘtre proportionnĂ©s Ă  la taille de l’animal

Lors d’un transport, l’animal ne peut ĂȘtre enfermĂ© dans un coffre sans aucune aĂ©ration.
exemple : si l’animal est laissĂ© dans une voiture en stationnement, le propriĂ©taire doit d’abord s’assurer que l’animal dispose d’assez d’air, et que son vĂ©hicule est Ă  l’ombre.

Si l’animal est blessĂ© ou malade, le propriĂ©taire Ă  l’obligation de lui fournir les soins nĂ©cessaires Ă  son rĂ©tablissement.

Il est temps d’agir.

Découvre notre dernier article : Bachelor 3 AGIR

Viens découvrir nos étudiant.e.s en pleine journée citoyenne :